Alan Stivell en Concert - 1972 - Suite Irlandaise / The King of the fairies

Alan Stivell en Concert - 1972 - Suite Irlandaise / The King of the fairies

Concert donné par Alan Stivell en 1972 Suite Irlandaise / The King of the Fairies

Alan Stivell - Tri Martolod

Alan Stivell - Tri Martolod

Video diwezhañ / dernière vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=qXY1kPaR4yU&list=UUj-UGogO_1J1ulBkXmMtdFA. Da goumanantiñ d'ar chadenn / Pour s'abonner à la chaîne : https://www.youtube.com/channel/UCj-UGogO_1J1ulBkXmMtdFA. Kanaouenn vrudet kanet gant Alan Stivell (1972). Pozioù ha sonerezh : hengounel. Kempennadurioù : Alan Stivell. ________________________ Célèbre chanson chantée par Alan Stivell (1972). Paroles et musique : traditionnel. Arrangements : Alan Stivell.

Alan Stivell - Best of

Alan Stivell - Best of

The best of Alan Stivell, great artist ! Breizh eo ma bro ! Do listen to his music, buy and share it ;) *Spotify : https://open.spotify.com/artist/5qEhKFhIXtSGi9Gw449LKX *Facebook : https://www.facebook.com/AlanStivell.Official *Deezer : http://www.deezer.com/artist/5189 *iTunes : https://itunes.apple.com/fr/album/alan-stivell/id17071516 *Web Page : http://www.alanstivell.bzh/language/fr/

Alan Stivell :

Alan Stivell :

Ar c’haner-telennour mil anavezet eo a vo war plato Bali Breizh ar sizhun-mañ. Alan Stivell a zeuio da ginnig deomp e bladenn nevez. Sellet e vo ivez ouzh ar film-berr « Petra zo da c’hounez », sevenet gant Jocelin Talarmin. Deskiñ a raimp a-drugarez da Yann-Herle Gourves fardañ Katev an oriantad. Ha selaouet e vo Tristan Le Govic trio. Bali Breizh déroule le tapis rouge aujourd'hui pour celui qui fête ses 50 ans de carrière. Auteur, compositeur, interprète, il est à l'origine du renouveau de la musique bretonne et celtique dans les années 70. C’est bien sûr Alan Stivell. Vous pourrez voir le court-métrage de Jocelin Talarmain, « Petra zo da c’hounez ? » Et nous accueillons le groupe Tristan Le Govic trio, en live. Abonnez-vous à notre chaîne ► https://www.youtube.com/france3bretagne Toute l'actualité en Bretagne ► http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ Rejoignez notre communauté Facebook ►https://www.facebook.com/france3bretagne/ Suivez-nous sur Twitter ► https://twitter.com/france3Bretagne Téléchargez l'application France 3 Régions ► http://bit.ly/1FPo7Ga

Alan Stivell - Tri Martolod (festival des Vieilles Charrues)

Alan Stivell - Tri Martolod (festival des Vieilles Charrues)

Alan Stivell performing live at festival des Vieilles Charrues 2000.

ALAN STIVELL Brian Boru Infocom (Live Olympia)

ALAN STIVELL Brian Boru Infocom (Live Olympia)

Un soir de février 1972, l'Olympia dansa comme jamais ! Guitare électrique, harpe bardique et chant breton, Alan Stivell enflamma le public présent et les auditeurs qui écoutaient la retransmission en direct sur Europe 1. Ce concert dont l'album live se vendit à plus d'un million et demi d'exemplaires et fut salué par la critique internationale a complètement retourné l'image de la Bretagne. Véritable révolution musicale, culturelle et populaire, il reste l'un des événements majeurs des années soixante-dix. Pour fêter le quarantième anniversaire de cette date historique, Alan Stivell est revenu investir les lieux. Entouré de nombreux invités (Nolwenn Leroy, Joanne McIver, Dan Ar Braz, Robert le Gall, Pat O'May, René Werneer et le Bagad de Saint-Malo), le barde a emmené le public sur son chemin de passerelles entre tradition et rock, musiques d'héritage et musiques improvisées, chant a cappella et électronique. Précurseur de la vague celtique, Alan Stivell « revendique la harpe comme arme pacifique », cherchant toujours à abaisser les frontières sociales, temporelles, sociologiques, culturelles ou techniques. Une quête de longue haleine pour ce citoyen du monde invétéré. Le CD, regroupant les meilleurs moments de cette soirée anniversaire enregistrée le 16 février 2012, est livré avec l'intégralité du concert, un programme vidéo de 2h40.

ALAN STIVELL Tri Martolod Infocom (Live Olympia)

ALAN STIVELL Tri Martolod Infocom (Live Olympia)

Un soir de février 1972, l'Olympia dansa comme jamais ! Guitare électrique, harpe bardique et chant breton, Alan Stivell enflamma le public présent et les auditeurs qui écoutaient la retransmission en direct sur Europe 1. Ce concert dont l'album live se vendit à plus d'un million et demi d'exemplaires et fut salué par la critique internationale a complètement retourné l'image de la Bretagne. Véritable révolution musicale, culturelle et populaire, il reste l'un des événements majeurs des années soixante-dix. Pour fêter le quarantième anniversaire de cette date historique, Alan Stivell est revenu investir les lieux. Entouré de nombreux invités (Nolwenn Leroy, Joanne McIver, Dan Ar Braz, Robert le Gall, Pat O'May, René Werneer et le Bagad de Saint-Malo), le barde a emmené le public sur son chemin de passerelles entre tradition et rock, musiques d'héritage et musiques improvisées, chant a cappella et électronique. Précurseur de la vague celtique, Alan Stivell « revendique la harpe comme arme pacifique », cherchant toujours à abaisser les frontières sociales, temporelles, sociologiques, culturelles ou techniques. Une quête de longue haleine pour ce citoyen du monde invétéré. Le CD, regroupant les meilleurs moments de cette soirée anniversaire enregistrée le 16 février 2012, est livré avec l'intégralité du concert, un programme vidéo de 2h40.

Alan Stivell - Pop Plinn (1971)

Alan Stivell - Pop Plinn (1971)

Instrumental Celtic rock, breton This was released as a studio single in 1972; And it's available now on CD in "Master Series" compilation by Alan Stivell.

Alan Stivell, YS

Alan Stivell, YS

Bretagne Musique Alan Stivell

Alan Stivell - Ramblin 1982

Alan Stivell - Ramblin 1982

Sonadeg Alan Stivell, Ramblin (1982) Video diwezhañ / dernière vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=H7d8b4APsK8 Da goumanantiñ d'ar chadenn / Pour s'abonner à la chaîne : https://www.youtube.com/channel/UCj-UGogO_1J1ulBkXmMtdFA.

Top Videa -  loading... Změnit krajinu
Načíst dalších 10 videí
 
 
Sorry, You can't play this video
00:00/00:00
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
CLOSE
CLOSE
CLOSE